Productions

TRANS

TRANS – Création 2015

Pièce chorégraphique multimédia pour 7 danseurs.

Durée : 75 min

 

Exprimant l’idée de traversée, de changement, de passage, de voyage, TRANS traduit un processus, un état transitoire, un désir d’aller au-delà.

 

Dans cette création, nous explorons des thèmes reliés à la transformation du corps et de l’esprit, de la condition humaine et ses relations avec la technologie. De ce dialogue interne conflictuel entre progrès et identité, productivité et spiritualité, globalisation et tradition.

 

Le corps est en conversation spirituelle entre ciel et terre. Sa révolte à travers l’immobilité nous offre une architecture vide telle une mue, tandis que d’un mouvement, le corps délivré de cette seconde peau se voit renaitre.

 

La recherche chorégraphique tourne autour de cette renaissance perpétuelle que l’on pratique quotidiennement;  à revêtir comme un vêtement, une personnalité, une attitude, une gestuelle, qu’elle nous soit propre ou que l’on s’approprie.

 

Un travail spécifique avec la lumière traditionnelle, vidéo-projeté et initiatrice du mouvement permet d’exprimer une vision, de revendiquer une situation comme une trace éphémère dans l’espace et le temps. Le rapport de la transmission du mouvement par la lumière laisse percevoir ainsi, l’humain à travers son parcours, son empreinte, sa trace.

 

Questionnant le passage de l’Homme moderne sur terre, le propos chorégraphique est soutenu par une scénographie permettant l’exploration de différents états de corps articulés par des personnages évolutifs. L’écriture chorégraphique trouve sa base à travers les gestes fondateurs pour évoluer au fil de la pièce dans une danse virtuose et sophistiquée.

 

La performance est une métamorphose du corps, de l’esprit, elles interrogent la spiritualité créative du regard, la fragilité des personnages anonymes et pourtant si familiers qui s’enveloppent de mystère et d’étrange.

Direction artistique & Chorégraphie : Lionel Hun

Artistes : Céline Caro, Ingrid Le Roch, Mylèna Leclercq, Link Berthomieux, Hamza El Hilali Cherckaoui, Billy Tran, Dimitri Vandal

Conception vidéo : Nicolas Gouelle, Nathanaelle Picot, Johnathan Mascaro

Conception lumière : Guillaume Sarrouy

Composition musicale : Murielle Hun, Anthony Giordano

Plasticien : Simo Aagadi

Costumes : Patrick Bosano, Mylie Maury

Pour la création de TRANS, la Compagnie Hybride a bénéficié du soutien du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Conseil Général de Vaucluse et de la Ville d’Avignon. Elle a été accueillie en résidence au Centre National de la Danse, au Centre de Développement Chorégraphique – Les Hivernales, au Transformateur – Ballet d’Europe, à la Manufacture – Centre Chorégraphique Vendetta Mathea et dans les locaux de la compagnie Retouramont.

[ ] INFLUX

[ ] INFLUX – Création 2012
Pièce chorégraphique multimédia pour six danseurs & une violoniste

Durée : 60 minutes

 

 

[ ] INFLUX pour interaction des flux de l’individu et de son environnement. Il s’agit de mêler l’art du mouvement confrontant le corps matériel à l’immatériel informatique.

 

Les flux ? Ce sont ceux du corps humain, de l’information, d’une réalité sociologique et culturelle où l’homme et l’informatique cohabitent ; flux auxquels nous sommes confrontés quotidiennement, qui nous entourent autant qu’ils nous composent.

 

[ ] INFLUX est une création originale qui interroge la condition humaine, ses relations avec la technologie, l’identité de par son patrimoine naturel et culturel. Pour renforcer cette confusion des flux, entre réalité et virtualité, l’espace scénique est construit de façon à mettre en relief ces échanges, les soutenir, les accompagner et pourquoi pas, les détruire. Le décor se veut un élément vivant en parfaite symbiose avec les danseurs pour soutenir la chorégraphie sans jamais l’écraser.

 

[ ] INFLUX est une pièce ambitieuse et innovante, tant par son propos chorégraphique que par l’utilisation des nouvelles technologies dans la scénographie. Le décor se métamorphose à loisir, au gré des déplacements physiques et narratifs, pour offrir un nouvel espace de jeu aux danseurs, tout en évitant soigneusement de tomber dans les travers d’une pièce trop expérimentale s’adressant à un public restreint.

 

Investissant le champ de l’interdisciplinarité, le projet de création du jeune chorégraphe Lionel Hun pour la Compagnie Hybride évolue à mi-chemin entre la danse, le vidéo-mapping et la conception scénographique. Ce premier projet de collaboration avec les régisseurs et créateurs multimédia Guillaume Sarrouy et Nicolas Gouelle est un spectacle chorégraphique multimédia s’inscrivant dans la mouvance des nouvelles écritures contemporaines.

 

La création scénique est perçue comme un espace variable utilisant des structures cubiques sur lesquelles une multitude de paysages numériques sont vidéo-projetés. Une performance qui met au défi le rôle de l’interprète et interroge le regard du spectateur.

Direction artistique & Chorégraphie : Lionel Hun

Artistes : Lionel Hun, Anthony Yung, Anne-Charlotte Couillaud, Célia Ruiz, Steve Guimaraes, Héloise Vellard

Conception vidéo : Nicolas Gouelle

Conception Lumière : Guillaume Sarrouy

Composition musicale : Miako Klein, Jean-Charles Zambo

Création costumes : Voriagh – Vivien Steindler, Hélène Dufresne & Emira Amami

 Pour la création de [ ] INFLUX, la Compagnie Hybride a bénéficié du soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Conseil Général de Vaucluse, de la Ville d’Avignon et de la Spedidam. Elle a été accueillie en résidence au Centre National de la Danse, au Centre de Développement Chorégraphique – Les Hivernales et au Centre National des Écritures du Spectacle – La Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon.

HOMMAGE

30/04/2011AVIGNON

« HOMMAGE » à Madame Nicole Calise-Petracchi à l’Opéra Théâtre d’Avignon

 

Chorégraphie: Lionel Hun

Artistes : Lionel Hun, Mehdi Baki, Nonoka Kato, Steve Guimaraes, Valentina Pace

© Cédric Delestrade

HOPE

18/03/2011MACAU

HOPE – Vidéo-danse pour le Japon

 

 

Fukushima, le 11 mars 2011 – Lionel Hun, danseur-chorégraphe se produisait à Tokyo lors du tremblement de terre et du tsunami. Quatre jours après, il évacue à Macao. Il décide alors d’exprimer son amour et faire hommage au Japon en faisant cette vidéo-danse nommé « Espoir ».

Direction artistique & Chorégraphie : Lionel Hun
Production vidéo : Tozé Soares
Composition musicale : Olivier Milchberg – Piano : Olivier Milchberg,, Violon : Miako Klein, Violoncelle : Maria Elena Medina Riera